Attentat : encore une fois, l’application SAIP ne s’est pas déclenchée

Ceux l’ayant téléchargé ont constaté, une nouvelle fois, que l’application SAIP, censée prévenir la population en cas d’attentat ou de danger imminent, est restée muette hier soir. « Aucun incident en cours », c’est le message qui s’affichait hier soir à l’ouverture de l’application SAIP, lancée par le gouvernement en marge de l’euro 2016. Alors que les 11 candidats à l’élection présidentielle passaient leur dernier oral avant le premier tour, les premiers tweets faisaient état d’une fusillade en cours sur les Champs Elysées. Les autorités ne tarderont pas à confirmer l’attaque et les premières victimes, dont un policier tué. RAS pour l’application SAIP Pourtant, du côté de l’application SAIP, toujours rien à signaler. En théorie, en cas d’attaque, le préfet de la région concernée déclenche l’alerte et définit son périmètre (région, département, ville). En 15 minutes, SAIP est déclenchée, l’écran du smartphone devient rouge et le message « Alerte » apparaît sans émettre le moindre son ou la moindre vibration, pour des raisons évidentes de discrétion. Puis, au fur et à mesure, des informations parviennent concernant le lieu concerné, le type événement en cours et les consignes de sécurité prodiguées. Les internautes ont donc été étonnés qu’aucune alerte n’ait été donnée par SAIP alors que le quartier des Champs Elysées était bouclé et qu’un tweet de la préfecture de police conseillait aux Parisiens d’éviter le secteur. ???? Nous vous conseillons d’éviter le secteur des Champs...

Lire la suite (6)